Parentalité / humeur

Le “terrible two” : une douce galère

Mon bébé a eu deux ans. je devrais plutôt dire mon petit garçon a eu deux ans, mais c’est plus fort que moi, dans mes yeux de maman il reste toujours mon tout petit bébé.

Quand Raphaël est né, nous avions pris l’habitude d’aller nous promener dans un parc non loin de chez nous. J’avais envie de m’immerger dans le monde des mamans. Je m’asseyais sur un banc et nous regardions les autres maman jouer avec leurs enfants. Je me rappelle avoir assisté à des crises spectaculaires lorsqu’il s’agissait de quitter le parc. Un jour une maman m’a dit: “c’est le terrible two, vous verrez à cet âge la c’est chiant”.

J’appréhendais donc un peu ce fameux cap des deux ans.

Pour le moment, nous n’avons jamais eu de crise “spectaculaire” du genre: je me roule par terre en hurlant en plein milieu du supermarché. Je sais ça pourrait bien venir… En général je préviens toujours Raphaël longtemps à l’avance. Je lui répète plusieurs fois que nous allons bientôt partir, histoire qu’il s’habitue bien à l’idée. Je lui explique ce que nous allons faire ensuite. Quand il commence à pleurer et que je sens la crise venir j’essaie de faire une petite diversion du genre “oui je sais que tu ne veux pas partir mais à la maison on va faire un truc hyper cool tu veux? Et après j’improvise…

Là où ça coince parfois un peu, c’est lorsqu’ il faut lui mettre ses chaussures ou son manteau. L’installer dans la poussette ou le siège auto devient alors une sacrée galère. Lorsque Monsieur se transforme en petit tyran et qu’il a décidé de ne pas y mettre du sien il est lourd! Au sens propre, comme au sens figuré. Il se raidit comme une planche de bois et il pèse soudainement le double de son poids. Là mes nerfs sont mis à rude épreuve! Seule solution qui fonctionne pour moi: la diversion.

Oui c’est bien cela, nous entrons dans la fameuse période d’opposition (qui soit dit au passage est très normale et très saine pour le développement de l’enfant).

Et, en même temps j’ai vu mon petit garçon tellement progresser en l’espace de quelques mois. Tous les jours il m’étonne un peu plus.

  • Mon bébé a deux ans, il me fait d’énormes câlins qui viennent du cœur. Il serre ses bras autour de mon cou et me couvre de bisous.
  • Il a désormais ses livres préférés. Je vois dans son regard le plaisir de découvrir de nouvelles histoires.
  • Il passe son temps à nous imiter et cela nous donne des fous rires mémorables. Mon cœur fond lorsque je le vois imiter son père le matin dans la salle de bain, ou quand il m’imite en train de boire mon café.
  • Il adore courir et j’adore le regarder.
  • A deux ans il adore faire la cuisine, surtout les petits sablés. Les gâteaux c’est mon pêché mignon, on essaie d’en faire au moins une fois par semaine et on passe un moment vraiment chouette.
  • A deux ans il est motivé pour tout! du moment que c’est nouveau, c’est intéressant.
  • Il m’aide à faire le ménage (il adore passer l’aspirateur en même temps que maman). Il met la table et la débarrasse, bref il est enthousiaste pour tout!
  • Je vois de plus en plus sa personnalité et son caractère se dessiner. Il a ses goûts bien à lui et ses vêtements préférés. C’est un enfant calme, doux et sensible qui m’émeut chaque jour un peu plus.

2 ans est un âge merveilleux et j’en profite chaque jour le plus possible.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Rejoignez-nous aussi sur facebook et instagram !
Facebook
Facebook
INSTAGRAM
Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *