Les poussettes

Comment choisir une poussette ?

bien choisir sa poussette

Branle-bas de combat à la maison bébé arrive !! La grande aventure commence ! Une fois l’effervescence de l’annonce passée, vous allez rapidement vous poser la question du matériel à vous procurer pour accueillir bébé dans les meilleures conditions. Le choix de la poussette peut vite devenir un vrai casse-tête : trio, duo, nacelle, cosy, poussette canne, hamac et chancelière… Vous n’en aviez jamais entendu parler et vous vous sentez un peu perdue face à la multitude de possibilités qui s’offrent à vous ? Pas de panique, je vais essayer de vous aider à y voir un peu plus clair.

Commençons par quelques explications :

Avant de vous expliquer comment choisir une poussette revoyons le vocabulaire de base :

La poussette se compose d’un châssis : c’est la structure métallique de la poussette. Sur cette structure on peut fixer :
– La nacelle : il s’agit d’un « couffin » qui s’adapte sur la poussette mais aussi à l’arrière de la voiture (attention ce n’est pas le moyen le plus sûr, rien ne vaut la coque en matière de sécurité).
La coque aussi appelée « le cosy » ou « le maxi cosy », sert de siège auto et s’adapte sur la poussette.
– Le hamac : c’est l’assise de la poussette.
– La chancelière est une sorte de petit sac de couchage qui s’adapte sur la poussette et qui gardera bébé bien au chaud.

Tout d’abord, pour bien choisir une poussette, il est important de vous questionner sur votre mode de vie et vos attentes. Ce qui convient bien à votre amie qui vit à Paris ne sera pas forcément le plus pratique pour vous qui vivez à la campagne.

Comment choisir une poussette en fonction de son mode de vie ?

Si vous vivez en ville : Il vous faudra une poussette légère, pas trop imposante et extrêmement maniable. Vous allez devoir contourner des obstacles, monter et descendre des trottoirs, emprunter des escaliers, prendre le métro. Vous devrez pouvoir la plier et la déplier en un tour de main.
Pensez à une poussette plutôt haute pour éviter les gaz d’échappement. Vous n’utilisez pas de voiture au quotidien ? Vous n’avez pas besoin de la nacelle ? Le trio ne sera peut-être pas la meilleure solution pour vous.

Si vous vivez à la campagne et que vous roulez souvent sur des terrains accidentés, dirigez-vous vers une poussette « tout terrain ». Soyez attentifs à la solidité, aux suspensions, aux roues et au confort de l’assise.

Nous avons tous un petit “quelque chose” à reprocher à nos poussettes. La poussette idéale n’existe pas alors le mieux est de faire une liste des qualités essentielles que vous recherchez : sécurité ? maniabilité ? encombrement ? design ?

Dans tous les cas, si vous achetez votre poussette d’occasion inspectez la attentivement et vérifiez qu’il n’y ait pas d’élément défectueux. Assurez-vous de la présence des mention EN1888 ou NFS 54001 qui prouvent que votre poussette est bien conforme aux exigences de sécurité.

Les poussettes trio :

C’est l’option que nous avions choisie lorsque P’tit Coeur est né. L’avantage de ce fameux trio (que l’on appelle aussi le « pack » ou le « 3 en1 ») c’est que vous avez tout. Et parfois pour un prix très avantageux. Vu que nous n’avions rien, cette solution s’est avérée être bien pratique.

Dans votre Pack vous aurez :

Une nacelle : Nous l’avons utilisée comme couffin et Raphaël a dormi dedans les premiers mois. En règle générale, les premiers mois bébé dort mieux dans un petit espace. Nous emmenions la nacelle lorsque nous étions invités chez des amis ou lorsque nous partions en vacances. Elle est également pratique pour les sorties au restaurant. Bébé y dort tranquillement pendant que vous partagez un moment en amoureux. Nous l’avons rarement fixée sur la poussette pour des balades. Elle est assez lourde et encombrante (et c’est l’inconvénient des trios en général). Pour les petites sorties je fixais le cosy sur la poussette, sinon je prenais mon porte bébé.

Un cosy (une coque) ». Il s’agit de votre siège auto. Bébé peut sans problème y rester quelques heures et au niveau de la sécurité, il est bien plus sûr que la nacelle. Comme je vous l’expliquais, il se fixe également sur la poussette. Il est donc hyper pratique pour passer de la voiture à la poussette sans réveiller votre bébé. Pour faire quelques courses ou pour déposer bébé chez sa nounou par exemple.

Un hamac (une poussette canne) : Raphaël a 2 ans et nous nous en servons encore. Cependant bien qu’il soit un très petit gabarit, il commence à être serré.

Si vous possédez déjà un berceau ou un couffin et que vous n’avez pas besoin de nacelle, vous pouvez acheter un duo (poussette + cosy).

N’hésitez pas à commander votre poussette sur internet, vous y trouverez parfois d’importantes réductions, comme par exemple sur ce site :
Rose ou Bleu

Comment choisir une poussette ? La sécurité avant tout !

Lorsque vous choisirez votre poussette et si vous optez pour un “pack” une des questions essentielles à se poser est la question de la sécurité de bébé en voiture. Si vous optez pour un cosy équipé du système ISOFIX, assurez-vous que votre voiture est bien équipée.

J’avoue que je ne me suis pas trop posé la question de la sécurité lorsque j’ai choisi mon trio et j’ai eu de la chance, car finalement la coque était plutôt bien notée aux crash tests. A l’époque, nous pensions naïvement que tout ce qui était neuf et sur le marché était testé et sûr. Surtout s’il s’agissait d’une marque très connue. FAUX !!! Tous les modèles sont crash-testés mais tous les tests ne se valent pas. Bien sûr, en France, les produits sont homologués avant d’être mis sur le marché. Il faut savoir qu’en parallèle, il existe des associations de consommateurs en Europe qui réalisent des crash-tests complémentaires.

C’est le cas de l’ADAC, véritable institution en Allemagne ou encore du TCS (Touring Club Suisse). Tous deux fournissent chaque année un rapport performant et détaillé, destiné à améliorer la sécurité en voiture.

Vous pouvez consulter les résultats 2018 du TCS ici test-de-sieges-d-enfants-i-2018.pdf (476 téléchargements)

Voici le site de l’ ADAC : https://www.adac.de/infotestrat/tests/kindersicherung/kindersitz-test/default.aspx?ComponentId=29903&SourcePageId=31900

Tout cela est suivi de très près en France par le site SECURANGE :https://www.securange.fr

Les modèles que je vous présente sur ce blog répondent à mes exigences en termes de sécurité. Je ne peux que vous inciter à vérifier les notes aux crash-tests de l’ADAC avant d’investir. En la matière, payer plus cher n’est pas non plus gage de sécurité ! Vous trouverez sur le site Love My Kid, un outil qui vous permet de vérifier la sécurité de votre siège. C’est ici :

https://love-my-kid.com/fr/crash-test-siege-auto

J’espère que cet article vous aura aidé ! Quel modèle avez-vous finalement choisi ? N’hésitez pas à revenir poster un commentaire, cela aidera certainement plein de futures mamans.

Bons préparatifs et bon shopping !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Rejoignez-nous aussi sur facebook et instagram !
Facebook
Facebook
INSTAGRAM
Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *